Articles récents

Catégories

Albums photos

Archives

12
juil 11

Le Maroc est sur l’eau – La Presse de la Manche


Deux marocains font partie de l'équipage réduit sur le bateau des Guides du Grand Large, Twinkle

Deux marocains font partie de l'équipage réduit sur le bateau des Guides du Grand Large, Twinkle

À bord du bateau des Guides du Grand Large, I love Morocco, l’équipage est réduit alors que c’est l’un des plus gros du tour en catégorie flamme rose. Mais cet équipage a une particularité : 2 de ses équipiers viennent du Maroc. Rencontre.

Question : Simon et Chakib, tout d’abord, pouvez-vous présenter l’équipage ?

Réponse : À bord nous sommes 5. Il y a Guillaume Lamarre, qui représente la voilerie North Sails de Cherbourg, un partenaire des Guides du Grand Large, Rozenn Dagorn, qui est au piano et à la cuisine, qu’elle ne fait tout de même pas toujours, Nicolas Tardy, le skipper. Et nous 2 : Simon Boussikouk et Chakib Ehakib, on fait un peu tout à bord.

Q : Comment vous êtes-vous retrouvés sur le Tour des Ports ?

R : En fait, nous faisons des stages à Cherbourg depuis un an avec les Guides du Grand Large et Nicolas. Ce dernier nous a invités à faire notre première régate sur ce tour.

Nicolas : Plus exactement, on ne les a pas « invités ». Le Tour des Ports de la Manche fait partie de leur projet, on leur donne les clefs de l’organisation de ce genre d’évènements qu’ils aimeraient bien reproduire au Maroc.

Q : Mais, pourquoi faites-vous un stage dans la Manche, il y a des eaux navigables plus proches de chez vous non ?

R : Oui, mais on voulait apprendre le savoir français, on est venu pour apprendre à naviguer pour le permis 1000 milles. L’un de nos sponsors, c’est l’école de voile Marina Casablanca qui appartient à Simon, il vient pour développer son école, organiser des régates.

Q : Et jusqu’alors, comment se passe le Tour des Ports ?

R : Nicolas : Très bien, les marocains ont même pris des coups de soleil ! Dans la course, on est en milieu de paquet, mais ce n’est pas étonnant, il faudrait être 8 pour mener ce bateau plus à l’aise, et 10 pour le mener au maximum de ses possibilités.

Q : C’est votre première dans cette course ?

R : Nicolas : Oui, jusqu’alors j’étais plus habitué au Tour du Golfe du Morbihan, puisque les Guides du Grand Large ne sont pas basés qu’à Cherbourg-Octeville, il y aussi des antennes de l’écoles à Hyères, la Trinité-Sur-Mer et la Martinique.

Q : Donc en résumé, vous venez ici avec quel objectif ?

R : Rozenn : Pour le plaisir de faire le Tour, pour la convivialité qui règle une fois la régate terminée, quand on refait la régate une fois à terre.

Simon et Chakib : Pour faire notre première régate, pour le savoir-faire français dans la voile, pour rencontrer des marins.

Cliquez sur le lien suivant pour visualiser la page du journal.

Source : La Presse de la Manche

Share Button

Aucun commentaire

Pas de commentaire.

Dsole, l'ajout de commentaire est temporairement inaccessible.